S’assurer seul, comment faire ?

L’auto-assurage est une chose qui existe peu dans l’escalade, en effet l’assurage demande toujours un partenaire afin d’assurer une sécurité optimale en cas de chute. Pour autant, il existe certains matériels ou technique pour s’assurer seul.

Le système automatique

IMG_20141103_173812 (1)Le système automatique se positionne en fin de voie et bloque automatiquement la corde lorsque le grimpeur chute, puis le redescend doucement jusqu’au sol quand la tension se prolonge.

Un système automatique permet d’éliminer les risques liés au facteur humain (erreur d’assurage, mauvaise maîtrise technique chez les débutants par exemple…).

Les systèmes d’assurages automatiques trouvent naturellement leur place :

  •  dans les salles d’escalade : le personnel d’encadrement peut ainsi être réduit et les grimpeurs seuls peuvent également venir s’entraîner sans partenaire.
  • en milieu scolaire ou d’apprentissage : les systèmes servent d’assurage de secours lors de l’apprentissage de l’assurage en moulinette.
  • lors de manifestations : les systèmes permettent une rotation rapide des participants à l’activité, en toute sécurité, avec un personnel d’encadrement réduit.

Les systèmes d’assurages automatique peuvent également offrir une voie particulièrement sécurisée, rapide et constamment disponible pour accéder en haut des murs (mise en place de cordes stockées en partie haute, visite d’entretien).

S’assurer seul

S’assurer seul demande une maîtrise  de l’escalade et des chutes qui ne sont pas à la portée de tout le monde, c’est donc conseillé pour les grimpeurs expérimentées sous peines de prendre de grands risques.

Une première méthode est expliquée par Denis Corpet sur ce site, cette méthode ne fonctionne pas pour une chute tête en bas, elle n’est donc pas optimale.

La seconde méthode utilise du matériel spécifique.

Le matériel suivant s’adresse aux grimpeurs vraiment expérimenté. Ils sont coûteux mais extrêmement fiable, toutefois nous vous conseillons de bien vous entraîner avant.

Le Soloist :
soloistL’assureur Soloist est conçu pour l’escalade en solo, pouvant servir en cordée, en moulinette ou en rappel.
La corde défile lentement dans le dispositif et se bloque en cas de choc brutal.
Pour les grimpeurs ayant une excellente maîtrise des techniques d’assurage et d’encordement.
S’utilise avec un anneau de torse pour assurer le bon fonctionnement de la came.
Environ 105 dollars = 74 euros.

 

Le Silent Partner :
silent-partnerAuto-assureur avec un mécanisme autobloquant pour grimper en solo.
Même principe que son cousin le Soloist, la corde défile et se bloque lors d’une chute.
S’utilise sans anneau de torse.
Entre 205 et 299 dollars = entre 176 et 210 euros.